Zadigacité et sérendipité innovationnelle
 
 
Trois douzaines de définitions
de ce concept indéfinissable
 
Trois douzaine de définitions
Donnons ici quelques-unes des définitions les plus intéressantes, de Walpole à aujourd'hui. Suivant la profession de l'auteur, écrivain, chercheur en physiologie, sociologue, psychologue, chimiste, consultant en intelligence économique, médecin, juriste, coach, journaliste, linguiste, chercheur en sciences de l'information et de la communication, etc. elles changent du tout au tout.
Horation Walpole
 
Walter Cannon
 
Robert King Merton
Horace Walpole, écrivain
Walter Cannon, physiologue
Robert King Merton, sociologue
• Walpole (écrivain) (1754) : Le fait de découvrir quelque chose par accident et sagacité alors que l'on est à la recherche de quelque chose d'autre (accident and sagacity while in pursuit of something else).
Cannon (physiologue) (1945) : La faculté ou la chance de trouver la preuve de ses idées de manière inattendue, ou bien de découvrir avec surprise de nouveaux objets ou relations sans les avoir cherchés.
• Merton (sociologue) (1945) : La découverte par chance ou sagacité de résultats pertinents que l'on ne cherchait pas. Elle se rapporte au fait assez courant d'observer une donnée inattendue, aberrante et capitale (strategic) qui donne l'occasion de développer une nouvelle théorie ou d'étendre une théorie existante.
• Merton (1949) (qui répète trois fois sa définition précédente dans : Social Theory et Social Structure) : le processus par lequel une découverte inattendue et aberrante éveille la curiosité d'un chercheur et le conduit à un raccourci imprévu qui mène à une nouvelle hypothèse.
• Charles Darwin (1953) : Qualité qui consiste à chercher quelque chose et, ayant trouvé autre chose, à reconnaître que ce qu'on a trouvé a plus d'importance que ce qu'on cherchait.

• Gustave Durup et Robert Pagès ( psychologues expérimentaux) dans le Vocabulaire de Psychologie de Piéron (1954) : Rencontre au cours d'une observation empirique, de données ou résultats inattendus, aberrants et capitaux.
Définition qui a le mérite d'attester du mot dans un dictionnaire. Elle fait référence à Merton mais est tout à fait incomplète. La sérendipité est le processus heuristique qui consiste à comprendre le caractère capital (« stratégique » pour Merton) des résultats et d'en tirer les conséquences intuitives.

• Alain Peyrefitte (essayiste) (1976) : Trouver par hasard ce que l'on ne cherche pas. Ne jamais trouver ce que l'on cherche. Commettre une erreur qui tourne à votre l'avantage. Vouloir du mal à quelqu'un et assurer sa prospérité. Fort de l'expérience, manœuvrer en sens opposé et aboutir à plus inattendu encore. Walpole appela ce curieux phénomène serendipity. Nommons-le « effet serendip ».
Faux-sens ou contre-sens absolu. Peyrefitte confond la sérendipité et son inverse : la zemblanité.

• Philippe Quéau (1986) : L'art de trouver ce que l'on ne cherche pas en cherchant ce que l'on ne trouve pas.
• Jean Jacques (chimiste) (1990) : Aptitude à faire preuve de perspicacité dans des occasions imprévues (ou encore : faculté de trouver un intérêt et une explication à des problèmes rencontrés par hasard).
• Yves-Michel Marti (consultant en intelligence économique) (1995) : L'art de trouver la bonne information par hasard.
• Pek Van Andel (médecin) & Danièle Bourcier (juriste) (2001) :  La capacité à découvrir, inventer, créer ou imaginer quelque chose de non trivial sans l'avoir délibérément cherché.
• Mark Raison (2002) : L'art de faire des découvertes heureuses, inattendues et utiles par hasard.
 • Pek van Andel (2005) : L'art de faire des trouvailles.
• Wikipédia (2005) : Don ou faculté de trouver quelque chose d'imprévu et d'utile en cherchant autre chose.  
Définitions en anglais, en allemand, en français, en italien, en néerlandais, en japonais.
• Christian Vanden Berghen (consultant en intelligence stratégique et en veille) (2005) : Art de se mettre en condition de découvrir quelque chose (une information, un médicament, une technique) alors que l'on ne travaille pas directement sur ce sujet.
« La sérendipité est souvent définie comme la capacité à découvrir des choses par hasard. En réalité, les découvertes ne font pas réellement par hasard. Elles sont rendues possibles parce que celui qui fait ces découvertes s'est mis dans un certain état d'esprit composé d'ouverture, de disponibilité, de curiosité, d'émerveillement, d'étonnement et de pensée analogique et symbolique, celle qui permet de voir ce qui rassemble plutôt que ce qui divise. »
• Lionel Bellenger (conférencier en développement personnel) (2005) : Capacité, à la suite d'un concours de circonstances particulier, à trouver quelque chose que l'on ne cherchait pas, d'en comprendre l'intérêt et de décider de l'exploiter immédiatement (Lexique de Libérez votre créativité).

Mickaël Gallais (documentaliste) (2007) : Faculté de trouver par hasard, par accident, mais aussi par sagacité, ce qu'on ne cherchait pas, une découverte heureuse, imprévue, inattendue, quelque chose d'utile et intéressant, alors qu'on ne le cherchait pas, du moins pas à ce moment-là, ou bien qu'on cherchait autre chose, ou encore qu'on le cherchait par un autre moyen, ou enfin suite à la réutilisation d'un incident malheureux, d'une erreur62.

• Anne Ancelin Schutzenberger (psychologue humaniste) (2009) : État d'éveil ou de vigilance qui permet de voir et de remarquer en passant ce dont on a besoin et qu'on ne cherchait pas à ce moment-là, ni à cet endroit-là.

• Pek van Andel et Danièle Bourcier (2009) : Don de faire des trouvailles ou faculté de découvrir, d'inventer ou de créer ce qui n'était pas recherché dans la science, la technique, l'art, la politique et la vie quotidienne, grâce à une observation surprenante.

• Olivier Ertzscheid (chercheur en sciences de l'information et de la communication) (2010) : Capacité à trouver des informations qui n'étaient pas celles que l'on recherchait initialement mais qui vont cependant s'avérer utile pour résoudre le problème ou la question à l'origine de notre recherche, ou d'une recherche/d'un problème antérieur.

…………

…………

Jean-Louis Swiners (2010) : Capacité à reconnaître intuivement et immédiatement — et à exploiter rapidement et créativement — les conséquences potentielles heureuses et les opportunités offertes par un concours malheureux de circonstances (erreur, maladresse, négligence, incompétence, etc.) (= zadigacité).

Marie-Anne Paveau (linguiste) (2010) : Qualité (ou plutôt « disposition » impliquant une posture active et attentive, et non un attentisme flottant) qui permet la reconnaissance de l’importance d'une trouvaille, c’est-à-dire la capacité à réviser ses croyances et ses méthodes et à accepter ce que l’on n’était pas, a priori, préparé à rencontrer.

Le Robert Illustré et Dixel (2011) : Aptitude à faire une découverte inattendue et à en saisir l'utilité.

Le Petit Larousse (2012) : Capacité, art de faire une découverte, scientifique notamment, par hasard ; la découverte ainsi faite.

• ………….

Christophe Deschamps (formateur en veille stratégique et gestion des connaissances) (2012) Art de trouver ce que l'on n'a pas cherché explicitement mais qui répond néanmoins à des questions que l'on se posait ou que l'on aurait dû se poser. (Outils Froids)

Didier Pourquery (journaliste) (2012): Il s'agit de hasard, bien sûr, mais aussi de sagacité, d'esprit de curiosité, d'agilité, de disponibilité mentale permettant de rester à l'affût du neuf et du surprenant. (Le Monde)

• Pek Van Andel (chercheur en sciences médicales) & Danièle Bourcier (directeur de recherche en droit) (2013) : Capacité de découvrir, d'inventer, de créer ou d'imaginer quelque chose de nouveau sans l'avoir cherché, à l'occasion d'une observation surprenante qui a été expliquée correctement.

Sylvie Catellin (2013) : L'art de découvrir, créer ou inventer en prêtant attention à un fait inattendu et en l'interprétant.

Wikipédia (au 01/04/2013) : Fait d'effectuer une trouvaille inattendue par chance ou par malchance, par erreur ou par maladresse que l'on traduit de façon générale par « avoir de la chance » en oubliant la nature exacte des événements ayant eu des conséquences heureuses.

Wiktionnaire (au 01/04/2013) :
1. Fait de trouver la bonne information par hasard
2. Fait de trouver tout autre chose que ce que l’on cherchait.

Michel Jouvet (Onirologue) (2013). Comme on appelle maintenant le hasard.

• ………….

 
 
 
 
 

©2013 Jean-Louis Swiners
Dernières modifications de la page : le 15 mai 2013 à 20h45