Zadigacité et sérendipité innovationnelle

 
Les rayons X
 

Deux mains
Voir ce que l'on n'avait jamais vu

L'histoire
En 1895, le physicien allemand Wilhelm Röntgen, alors âgé de 50 ans, étudie le rayonnement cathodique avec des tubes de Crookes. Il s’intéresse plus précisément à la pénétration de ces rayons dans le verre. Il a déjà été constaté à l’époque que les rayons cathodiques peuvent franchir la paroi du tube et la traverser de façon à pénétrer l'air sur quelques centimètres.
Le moment de sérendipité
Dans la soirée du vendredi 8 novembre, au cours de ses travaux préliminaires, Roentgen croit remarquer alors qu'il en regarde ailleurs —c'est ainsi que l'on voit le mieux dans l'obscurité, les chasseurs le savent — qu’une plaque recouverte d’une couche de platinocyanure de baryum placé par hasard en face du tube devient fluorescente lors de la décharge.
Or il sait qu’à cette distance, la fluorescence ne peut pas être due aux rayons cathodiques. Il éloigne encore la plaque et intercale des objets dont une clé entre le tube de Crookes et la plaque. La fluorescence persiste toujours : il en conclut qu’il vient de découvrir un rayonnement distinct de celui émis par la cathode, très pénétrant puisqu’il est capable de traverser les feilles de papier noir.
Ces rayons étant inconnus jusqu’alors, Röntgen les nomme rayons «X», du nom de l’inconnue en mathématiques.
 
       
50 ans
8 nov. 1995.
Il observe quelque chose
22 déc.
La main de sa femme
28 déc.
Article : Une nouvelle sorte de rayon.
23 janv., la
main d'un de ses amis, Kolliker
 
Mi-janvier.
Utilisation par un dentiste
  Nobel     Soleil
Juin 1896.
Un livre de photographie
Nobel 1901
Cristallographie
La photo 51. DNA
Astrophysique : le soleil aux rayons X
L'exploitation
Photographe amateur, il a vite l'idée de réaliser des photos avec ces rayons. Le 22 décembre, c'est la célèbre photo de la main de sa femme.
28 décembre 1835. Il publie un article.
En janvier 1836. Trois semaines plus tard, un chirurgien dentiste utilisait la découverte.
Les leçons à en tirer
Ces rayons X, si Röntgen ne les avait pas découverts, auraient-ils été découverts ?
Le spectre de l'électromagnétisme
Spectre
Les rayons X sont situés entre les ultra-violet et les rayons gamma

Les ondes électromagnétiques vont des ondes radio aux rayons gamma.
1800. William Hershell découvre fortuitement le rayonnement infra-rouge
1801. Ritter, le rayonnement ultra-violet
1860. Maxwell théorise que toutes sont possibles
1886. Hertz, les ondes radios
1895. Röntgen
1900. Villard. Les rayons gamma.
Réponse : oui, ils auraient été découverts de toute façon. La sérendipité a simplement permis à Röntgen d'être le premier.
• « Par hasard » ou par inadvertance ? Le panneau enduit de platino cyanure de baryum.
• Diffusion de l'innovation

©2013 Jean-Louis Swiners
Dernières modifications de la page : le 11 mai 2013 à 18h00