Zadigacité et sérendipité innovationnelle

 
1992. Les Dr. Peter Ellis, Nick Terret et Ian Osterloh (Pfizer) découvrent les propriétés érectiles du citrate de sildénafil (futur Viagra)!
 

Via
Les petites pillules bleues. Aucun chercheur n'avait jamais pensé que ce soit possible.
L'histoire

Vieux rêve de l'humanité : la lutte contre l'impuissance masculine et les aphrodisiaques : Poudre de corne de rhinocéros, décoction de testicules de tigre (Tiger King), ginseng, bois bandé, poppers, etc.
1889. La séquardine du docteur — et archétype du savant fou — Charles-Édouard Brown-Séquard. Effet placebo.
1920-1930. Docteur Serge Voronov. Transplantation de glandes de singe à des millionnaires. Escroquerie.
La médecine officielle et les programmes de recherche ne s'y intéressent pas, pensant que cela n'est pas possible.
1980. Découverte fortuite de l'action de la papavérine sur l'érection masculine par le Dr. Ronald Virag, chirurgien parisien.
1982. Ronald Virag, devenu sexologue, met au point les auto-injections intracaverneuses de papavérine.

1983. Le docteur Giles Brindley, physiologue américain — autre archétype du savant fou — confirme lors d'un congrès tenu à Las Vegas par l'Association Américaine d'Urologie. Après s'être injecté de la papavérine dans sa chambre d'hôtel, il présente en séance plénière son érection à ses collègues, allant jusqu'à descendre de l'estrade et à inviter les incrédules à palper son pénis.
1989. Peter Dunn et Albert Wood réussisent la synthèse du citrate de sildénafil dans les laboratoires américains Pfizer dans leur centre de recherche de Sandwich (Kent, UK). Son but premier était le traitement de l'angine de poitrine (une forme de maladie cardiaque).

Le moment de zadigacité

Ellis   Terrett  
Ian Osterloh
Peter Ellis
Nick Terret
 
Ian Osterloh

1991. Lors des études cliniques de phase I, conduit par deux directeurs de recherche Peter Ellis & Nichola « Nick » Terret, on constate que l'effet sur l'angine de poitrine n'était pas celui espéré. En revanche, un des effets secondaires signalés par les patients était que le sildénafil provoquait des érections.

1992. Le Dr. Ian Osterloh, un troisième directeur de recherche, confirme.

1993. Création par l'Association américaine des médecins, pour remplacer le concept flou d'impuissance sexuelle, d'une indication scientifique : la dysfonction érectile.

1994. Pfizer décida alors de repositionner stratégiquement le sildénafil sur cette indication, alors dépourvue de médicament, ce qui en fait un exemple emblématique de découverte par sérendipité.

1994-1997. Test sur 4.000 hommes. Pas d'effet secondaire et efficace.

1998. Autorisation de mise sur le marché aux USA de la FDA

Pfizer Sandwich   Sildénafil   Viagra
Le centre de recherche de Pfizer de Sandwich en Grande-Bretagne
1989. La synthèse du sildénafil
1998. Un nom, une forme, une couleur. Un branduit.
Cialis 5 mg        
Cialis, 5 mg
 
   
L'exploitation

L'autorisation de mise sur le marché fut accordée en 1998 aux États-Unis et en 1999 en Europe. Le Viagra fut donc le premier médicament dans le traitement de l'impuissance et a été un immense succès commercial. La demande était telle que dans les pays où le Viagra n'était pas commercialisé, il s'est retrouvé en vente au marché noir à des prix parfois des dizaines de fois plus élevés que son prix commercial légal.
Il a servi à rétribuer les chefs de guerre en Afganhistan. Les officiers de la CIA les payaient en pillules bleues
Le chiffre d'affaires du Viagra a été de 2 milliards de dollars en 2012.
Création d'une catégorie de produit. Les concurrents s'engouffrent sur le marché avec des molécules déjà connues et avec des dosages innovants (le Cialis 5 mg à prendre tous les jours).

Mai 2013. Pfizer a décide de commercialiser sa pilule vedette sur Internet aux États-Unis sur son site viagra.com.
Pfizer, qui réalise 3,3 % de ses ventes avec le Viagra, soit 2 milliards de dollars, espère enrayer ainsi son recul sur le marché des troubles érectiles. Ce dernier s'élève à 5 milliards de dollars et la part de marché de Pfizer a reculé, de 46 % en 2007 à 39 % en 2012. Pfizer entend aussi lutter contre la contrefaçon, particulièrement développée sur cette gamme de traitements.
Une étude américaine estime que 97,5 % des sites de médicaments en ligne aux États-Unis sont illégaux ou vendent des médicaments contrefaits. Et Pfizer juge que la contre­façon lui coûte des centaines de millions de dollars par an.
Lilly et GSK, les laboratoires qui commercialisent les traitements concurrents Cialis et Levitra, devraient rapidement suivre.

Les leçons à en tirer

Rapidité de la réaction de Pfizer. 4 ans de 1991 à 1994. Les délais supplémentaires sont dus à l'autorisation de mise sur le marché.
Découverte d'une application inattendue d'un produit connu (sérendipité de type III) et dont la synthèse industrielle est maitrisée.
Commercialisation : un nom (dont le Dr. Virag — le sexologue — pense que c'est l'anagramme de son nom, une forme, une couleur (celle du logo de Pfizer) en font un branduit.
On a changé de paradigme. Passage de l'aphrodisiaque à l'inhibiteur de la PDE-5. L'impuissance sexuelle devient dysfonctionnement érectile.

Voir aussi le site zadigacite.com >>
©2013 Jean-Louis Swiners
Dernières modifications de la page : le 2 septembre à 08h30