Zadigacité et sérendipité innovationnelle

 
1941. George de Mestral, ingénieur-électricien, a l'idée du Velcro
 

Bardanne
  Velcro
Voir une fermeture auto-agripante dans un fruit de bardane
L'histoire

George de Mestral (1909-1990). Ingénieur électricien, diplomé de l'École Polytechnique de Lausanne. Un château familial à Saint-Saphorin sur les bords du lac de Genève.

Le moment de zadigacité

1941. George de Mestral, 33 ans, irrité par les fruits de bardane qui s'accrochent aux poils de son chien et à ses chaussettes cherche à en comprendre le mécanisme.
Il les examine au microscope et découvre qu'ils sont munis de minuscules crochets. Cela lui donne l'idée d'une fermeture dans laquelle des crochets s'agripperaient à un tissus


1   2   3   4
Promenade
Bardane
Dans les poils de son chien
À son pantalon
5
 
6
 
fermeture_a_glissiere
  George de Mestral
Curiosité
Observation
Une autre fermeture !
 
Une fermeture
auto-agrippante
Crochets de bardane     Microscope 1    
Les crochets du fruit au microscope électronique
Crochets que le nylon traité à l'infrarouge imite parfaitement
Brevet 1   Brevet 2   Brevet 3   Brevet_4  
Velcro
Un procédé de fabrication complexe qu'il mettra 10 ans à mettre au point
 
Une bande crochet et une bande boucle
L'exploitation créative
Shepard   Shepard   Shepard semelle   Aldrin   Velcro. Partie d'echec dans l'espace
La NASA. Sheppard
Une combinaison bardée de Velcro
Sous les semelles des astronautes
Aldrin et sa montre
Partie d'échecs dans l'espace à bord de l'ISS
Adidas   Hugo Boss   Armani   Sticky back    
Adidas
Hugo Boss
Armani
 
Sticky Back
 
Attelle   Cables   Mur  
Mur
Médecine
 
Attaches cable
 
Mur Velcro
Montagne   Militaire        
Montagne
Militaire
L'exploitation

1941-1944. C'est la guerre. Nous sommes en Suisse. Autour de lui, on refuse de prendre l'idée au sérieux.
1945. Fin de la guerre. Il va à Lyon, centre de filature, où il trouve un fabricant pour lui faire des bandes en coton qui fonctionnent. Cependant, celles-ci s'usent rapidemment aussi de Meastral se tourne vers des fibres synthétiques.
Il selectionne le nylon comme étant la meilleure d'entre elles et faisant des essais découvre au passage que le nylon forme des crochets qui imitent parfaitement quand ils sont tissés sous une lumière infra-rouge les crochets de la bande mâle de sa fermeture.
Though he had figured out how to make the hooks, he had yet to figure out a way to mechanize the process, and to make the looped side.
Next he found that nylon thread, when woven in loops and heat-treated, retains its shape and is resilient, however the loops had to be cut in just the right spot so that they could be fastened and unfastened many times.
Au moment d'abandonner, il trouve une nouvelle idée. Il achète une paire de ciseaux
et coupe le haut des boucle, créant ainsi des crochets qui s'adapteront parfaitement avec les boucles du velours.
La mécanisation du procéde de tissage des crochets lui pris huit ans et il lui fallu encore un an pour fabriquer le métier qui coupe les boucles.

Au total, il lui aura fallu dix ans pour mettre au point le procédé.
1951. Il dépose son idée de brevet en Suisse. Il lui est accordé en 1955. Il dépose des brevets en Allemagne, au Royaume Uni, en Suède, italie, Pays-Bas, Belgique et Canada et ouvre les antennes commerciales correspondantes.

1957. De Mestral s'installe aux États-Unis dans le centre textile de Manchester (150 km au nord de Boston) mais son adoption par la profession est lente en partie à cause de l'aspect bon marché du produit.
1962. La première utilisation spectaculaire de l'attache est celle qu'en fait la NASA pour ses astronautes.
Puis les combinaisons de ski. Puis les combinaisons de plongée sous-marine.
1978. Le brevet expire et de Mestral ne parviendra pas à le proroger.
2013. D'innonbrables applications imprévues et inattendues : en informatique, en décoration, en vétements sportifs, etc.

Les leçons à en tirer

• De Mestral ne cherchait rien sinon à trouver un moyen pour empécher les fruits de bardane de s'accrocher à ses chaussettes et aux poils de son chien.
• Il n'a rien trouvé sinon une idée.
• Il a mis dix ans à la concrétiser.
• Il est passé, ainsi que l'entreprise, du concept de fermeture rapide à ceux de fixation temporaire et d'ouverture rapide.

©2013 Jean-Louis Swiners
Dernières modifications de cette page : le 8 août 2013 à 07h30