Zadigacité et sérendipité innovationnelle

 
1943. Albert Hofmann (Laboratoires Sandoz) découvre les propriétés hallucinogènes du LSD-25
 

Bicycle Day
Le Bicycle Day, 23 avril 19943. La journée du premier trip

L'histoire
1938. Le LSD (LysergSaüreDiethylamid) — diéthylamide de l'acide lysergique — est synthétisé par deux chimistes suisses Arthur Stoll et Albert Hofmann. Ce dernier travaille alors dans le laboratoire dirigé par le Professeur Arthur Stoll au sein de l'entreprise pharmaceutique Sandoz (Novartis depuis 1996).
Les deux chimistes travaillent sur les applications thérapeutiques possibles de l'ergot de seigle. Dans leur plan d'étude, le LSD est le vingt-cinquième dérivé de l'ergot de seigle qu'ils étudient d'où le nom LSD-25. Ils espèrent obtenir un analeptique, mais lors des expérimentations, on note seulement une activité utéro-constrictive correspondant à 70 % de celle de l'ergométrine et une agitation des animaux lors de la narcose.
La molécule n'éveille aucun intérêt et les expérimentations sont arrêtées.

1943. Malgré le classement sans suite des études sur le LSD, Stoll et Hofmann reviennent de leur propre initiative sur leurs recherches.

Le moment de zadigacité : la découverte accidentelle d'une application autre que celle prévue.
Le 16 avril 1943, ils expérimentent accidentellement les effets psychotropes de la molécule lors de la phase finale de la synthèse.
Hoffmann touche un minuscule échantillon sans avoir pris la précaution élémentaire de metttre des gants de caoutchouc. Il éprouve des troubles de la perception.
Hofmann décide alors de s'auto-expérimenter la substance le 19 avril 1943 par une prise de 0,25 mg par voie orale.
Lors de cette expérience, l'anecdote serait qu'il soit rentré chez lui à bicyclette et que, se croyant empoisonné, il ait consommé du lait. Il décrit des épisodes angoissants et des sensations de décorporation qu'il attribuera, par la suite, au surdosage et à l'angoisse suscitée par une situation inconnue.


Albert Hofmann et le LSD
 
Structure
  Vélo   Hoffman
1938. Hoffmann
et la molécule du LSD
1938. Synthèse et structure de l'acide
1943. Le trip en vélo
 
Hoffman
Doses
  crick   Revolver   Jobs_doing LSD
Doses
 
1955. Francis Crick, découvreur de la structure de l'ADN, adepte du LSD.
1966. Revolver des Beatles qui doit beaucoup au LSD.
 
« Doing LSD was one of the two or three most important things I have done in my life »

Jobs  
Jobs, hoffman, vélo
 
Hoffman en 1993
  hoffman 101 ans
1974. Steve Jobs :
une quinzaine de trips
(Land of Psychedelic Illuminations)
« Si Bill Gates avait touché à l'acide … »
Hoffman en 1993
Hoffman à 101 ans
L'exploitation
Hoffman reconnaîtra vite l'importance de sa découverte et — après son interdiction en 1963 — se battra toute sa vie pour la faire légaliser
Les leçons à en tirer
Un homme de convictions et de résilience.

©2013 Jean-Louis Swiners
Dernières modifications de la page : le 22 août 2013 à 08h30